Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Culture / Bibliothèque

Bibliothèque

Mesures covid :
 

distanciation physique, port du masque. Livres de retour mis en quarantaine et désinfectés.

 
HORAIRE :
Mercredi et vendredi de 14 à 17 heures
Samedi de 10 à 12h.
 
 


 

Route de Hamoir 34
4190 FERRIERES (Xhoris)

04/369 29 26

bibliotheque@ferrieres.be

toutes les collections des 8 bibliothèques du réseau Ourthe-Amblève sur www.catalogueboa.be


 

Horaires :

  • mercredi de 14h à 17h
  • vendredi de 14h à 17h
  • samedi de 10h à 12h

 

 

 

Depuis sa réouverture à la mi-mai 2018, la bibliothèque de Xhoris propose aux lecteurs de tous âges un nouveau choix de livres abordant un très large éventail de sujets.

La signalétique et la classification ont été améliorées pour faciliter le repérage des ouvrages et l’homogénéité des collections. De nouvelles catégories ont été créées, en fonction des attentes de nos lecteurs et de l’actualité littéraire: Voyages (guides, etc), Histoire de l’art, archéologie et esthétique, Anthropologie, Ethnologie, Psychologie, Développement personnel, Jardinage et permaculture, Ecologie, Ethologie, Livres pour les enfants DYS, Essais, Récits, Traités, Littératures étrangères, Dictionnaires et outils de la langue française (synonymes, conjugaison, grammaire, difficultés), le coin des prix Goncourt et Goncourt des lycéens, Nobel de littérature, Fémina,  Victor-Rossel, du Premier roman, Médicis, etc. Les nouveautés et coups de coeur de la bibliothécaire prennent place en tête de gondole, afin de suggérer des ouvrages aux lecteurs et lectrices en quête de découvertes.

La bibliothèque est équipée du wifi, d’une photocopieuse et d’un ordinateur (Espace Public Numérique) afin de mieux répondre aux besoins des lecteurs. Elle accueille également une grainothèque agrémentée d’ouvrages sur la permaculture et la biodiversité.  Le vendredi après-midi,  à raison d’une séance tous les 15 jours, les plus petits assistent à l’heure du conte après la sortie des écoles.

Parmi les animations, des conférences, concerts, ateliers de calligraphie chinoise, et beaucoup d’autres choses encore étoffent notre offre culturelle.

Alors, n’hésitez pas à pousser la porte !

 

Des nouvelles de la Bibliothèque…

" La vérité scientifique n’est jamais qu’une erreur rectifiée."

Gaston BACHELARD

(cité par Bernard-Henry LEVY, dans « Ce virus qui rend fou », 2020, Grasset, p. 22

 

Les conseils lectures de la bibliothécaire :

 

Dans cette foisonnante rentrée littéraire 2020, loin des « grosses machines », nous épinglons « Le Dernier inventeur » de Héloïse GUAY DE BELLISSEN, qui s’inspire de l’émouvante histoire de Simon Coencas, le dernier survivant des enfants qui ont découvert la Grotte de Lascaux. La talentueuse Muriel BARBERY entraîne avec douceur ses lecteurs au pays du soleil levant dans « Une Rose seule », roman initiatique et lumineux. A ne pas manquer, un témoignage rare : « Wuhan, ville close. Journal » de l’écrivaine chinoise FANG FANG, publié chez Stock en septembre 2020. La romancière chinoise reprend dans cet ouvrage l’ensemble des textes qu’elle a tenté de publier sur les réseaux sociaux en Chine au plus fort de la pandémie. Régulièrement censurés par le régime, ils ont été écrits durant le confinement qui a vidé la ville de ses neuf millions d’habitants et offrent une autre voix que celle du discours officiel. D’une grande puissance littéraire, le livre nous plonge au cœur de la tourmente la plus noire digne d’un roman de science-fiction ! Le même thème est aussi l’objet des réflexions des philosophes Pierre SOMVILLE (« Journal de la Peste ») et Bernard-Henry LEVY (op. cit.). Dans « Les Caves du Potala », l’auteur chinois Dai SIJIE exprime une lutte permanente contre toute forme d’oppression et mène une réflexion sur la place de l’art dans la société.   Carole MARTINEZ s’est inspirée d’une coutume espagnole méconnue pour son nouveau roman « Les Roses fauves » : dans la sierra andalouse, lorsqu’une femme sentait la mort venir, elle brodait un coussin en forme de cœur remplis de ses secrets écrits sur des petits morceaux de papier. À sa mort, sa fille aînée en héritait avec l'interdiction absolue de l'ouvrir… L’écrivain corrézien Franck BOUYSSE vient de publier « Buveurs de vent » chez Albin Michel, un neuvième roman situé dans la Vallée du Gour Noir, au cœur du Massif central, récit empreint d’une profusion d’images et d’émotions, où chaque mot est ciselé.

    Du côté des romans graphiques, Mathieu BABLET, salué en 2017 lors du FIBD d’Angoulême, publie un imposant « Carbone et Silicium » chez Ankama, confirmant ainsi l’attrait de ce genre de format chez les amateurs.

    Les livres « grands caractères » font désormais partie des collections de la bibliothèque de Xhoris : pour éviter l’inconfort visuel dû à des polices de caractère trop petites, nous enrichissons régulièrement notre fonds par l’acquisition de romans « grands caractères » (de 17 à 20), y compris des nouveautés comme « Notre-Dame de Paris. Ô Reine de douleur » de Sylvain TESSON.

    Toujours en quête de diversité, la bibliothèque se dote également d’ouvrages sur les loisirs créatifs : art floral, illustration personnalisée, laine cardée, papeterie fleurie...

    Le département « Jeunesse » s’enrichit régulièrement de nouvelles séries complètes qui raviront les petits lecteurs : « Mortelle Adèle », « La Cantoche », « Emile et Margot », « Ariol », « Léa Olivier »… Et plein d’autres albums rigolos !

 

Les activités à la bibliothèque :

Afin de respecter les mesures sanitaires, l’Heure du conte de Carmen se déroulera soit dans la salle polyvalente, soit à l’Ecole communale de Xhoris pour assurer une distanciation de 1, 50 mètre entre les participants, les regroupements étant interdits dans les espaces trop exigus du département Jeunesse de la bibliothèque.

Dates :   SUPPRIMÉES SUITE AUX DERNIÈRES MESURES SANITAIRES !

  • Vendredi 13 novembre, de 15h45 à 16h15, école communale de Xhoris : « Elytra », d’après un livre de Juliette NOTHOMB.
  • Vendredi 27 novembre, de 15h45 à 16h15, école communale de Xhoris : « Le Roi Crok Crok ».
  • Vendredi 11 décembre, de 15h45 à 16h15, école communale de Xhoris : « Grisou ».
     

INSCRIPTIONS OBLIGATOIRES auprès de Carmen PECORARO (par sms au 0497 18 74 24) !

 

Nos artistes :

 

Nouveau : Parce que sans culture, il n’y a pas d’avenir ! Vous êtes à l’honneur dans cette rubrique...

C’est à Vieuxville que Monsieur Christian NIHON exerce sa passion pour la céramique, la sculpture et la photographie animalière et paysagère. Originaire d’Aubel, cet artisan potier s’est installé à Vieuxville depuis une dizaine d’années. Kinésithérapeute de formation, spécialisé dans les soins prodigués à des enfants atteints de handicap, Christian a ressenti le besoin de se consacrer à une activité artisanale dans laquelle il maîtriserait la totalité du processus de création, depuis la conception jusqu’à la mise en œuvre. Une rencontre décisive avec la céramiste Christiane LEBRUN va lui permettre de confirmer cette passion pour le travail de la terre et d’approfondir les aspects techniques. Six années à l’Académie des Beaux-Arts de Liège et des cours d’Histoire de l’art à Huy viendront compléter cette formation, ainsi que sa participation à des stages de céramique. Ainsi muni d’un solide bagage, Christian NIHON a pu, au fil des années et de l’expérience, perfectionner sa pratique du grès et de la porcelaine jusqu’à atteindre un niveau d’exécution de grande qualité. La recherche formelle, préalable à la réalisation, débute par des croquis préparatoires. La mise en œuvre procède par étapes : en ce qui concerne le grès, le choix se porte sur une terre à tourner qui cuit à 1 300 degrés environ, une argile blanche allemande extraite à Herschbach, et pour la porcelaine, qui cuit à maximum 1 260 / 1 270 degrés, il s’agit de kaolin, une argile particulièrement fine. Au tournage de la pièce succède le séchage, avant une remise au tour pour la finition et l’ajout de certains éléments comme les pieds ou les anses, ou le « tournassage », c’est-à-dire le lissage de la terre avec des outils métalliques. La cuisson a lieu après un deuxième séchage. Une première cuisson à 950° permet d’obtenir l’état de biscuit (porcelaine cuite une seule fois, donne un blanc mat). Ensuite, la pièce peut recevoir un émaillage. Les émaux sont entièrement réalisés par Christian, ce qui s’apparente à un véritable travail de chimiste, tant la combinaison des émaux nécessite un dosage précis. Le squelette de l’émail est la silice (comme dans le verre) et l’alumine. Apposés par pulvérisation, trempage ou coulage, les émaux proviennent de diverses sources : schiste de Vielsalm, cendres de lavande, d’aubépine, de poirier, les terres, le feldspath, etc. L’adjonction de fondant (craie, zinc, feldspath Ball-Clay… ) permet d’abaisser le point de fusion. La cuisson à 1 285°, qui dure une douzaine d’heures, se déroule dans un grand four électrique. L’émail requiert une cuisson précise à 5 ou 10 degrés près. C’est la raison pour laquelle Christian NIHON réalise une « cuisson aux cônes » dont l’observation de l’évolution permet de déterminer la précision de la température.  Des planches de tests sont également utilisées pour visualiser les réactions chimiques des colorants naturels à la cuisson et mesurer la fiabilité des émaux. Parallèlement à cette production céramique, Christian NIHON réalise des sculptures en terre dénotant une recherche de mouvement fluide et de la statuaire en taille directe dont le style organique évoque les œuvres du sculpteur britannique Henry MOORE (1898 – 1986).

Illustration ci-contre : Vase avec engobe, couche intermédiaire entre la terre et l’émail, qui permet d’obtenir de subtiles nuances et des effets de dégradés chromatiques. Remarquez les cercles concentriques dus au tour et la parfaite vitrification.

 

 

 

 

 

Illustration ci-contre : Ensemble de pièces de diverses techniques (photos animalières à l’arrière-plan, vases en grès émaillé, assiettes avec engobe et émaillage superposés, couple en terre cuite modelée).

 

 

 

 

 

 

Bibliothèque de Ferrières, implantation de Xhoris

Réseau des Bibliothèques Ourthe-Amblève

Christine HARDY
BIBLIOTHEQUE DE XHORIS
Route de Hamoir, 34
4190 XHORIS
Tél. : 04 369 29 26
bibliotheque@ferrieres.be

Heures d’ouverture au public : mercredi et vendredi de 14 à 17h, samedi de 10 à 12 h.
Par téléphone : également le mardi de 8h30 à 16h et le jeudi de 8h30 à 11h30.
Catalogue en ligne : www.catalogueboa.be
Espace Public Numérique : la bibliothèque dispose du wifi et d’une photocopieuse (7 cents/p.).

 

 

Réouverture annuelle du Musée de la Vie rurale…

Aux 1ier et 2ième étage de la bibliothèque se trouve également le Musée de la Vie rurale de Xhoris où sont abritées de riches collections, sans cesse enrichies. Sa visite vous replonge dans l’ambiance surannée des XIXe et début du XXe siècle : personnalités de ces époques, physionomie des anciens quartiers, collections de tissus et vêtements, minéraux, objets insolites, métiers et usages révolus ne manqueront pas d’intéresser les visiteurs de tous âges, d’ici et d’ailleurs…

Réouverture annuelle :

  • Juillet et août de 14h00 à 17h00 : les mercredis, samedis et dimanches, ainsi que le 1ier et le 2ième dimanche de septembre.

  • Tarif : adultes 2 euros – enfants 1 euro.

  • Visites guidées (français et néerlandais) et renseignements : Monsieur Jean TAVIER, Conservateur, tél. : 0477 20 13 51

Bienvenue à toutes et tous !

 

BIBLIOBUS

Le passage du Bibliobus du 3 avril est supprimé, suite aux mesures pour limiter la propagation du Coronavirus COVID-19