Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Dates des chasses et battues (saison 2020-2021)

Dates des chasses et battues (saison 2020-2021)

Informations Covid-19 :

En cette période de COVID les activités cynégétiques sont perturbées. Les battues sont à nouveau autorisées par plusieurs groupes de 4 personnes par territoire.

« « «

Plusieurs groupes de 4 personnes peuvent se retrouver sur un même territoire et traquer et/ou chasser une même portion de territoire pour autant qu’une distance minimale soit respectée entre les différentes bulles,
à savoir :

  • -  50 m au moins entre chaque bulle aux différents lieux de rendez-vous et lors des déplacements 
  •  - 25 m au moins entre chaque bulle pendant le déroulement des traques de la journée (pour l’efficacité de la traque)

 » » »

Source : site du RSHC

 

Plusieurs battues, n’ayant pu s’organiser en période de restriction COVID, ont été reportées !

La période de chasse aux sangliers est prolongée jusqu’au 12 février 2021 !

 

Note du 11/01/2021 :

En raison de l'évolution de la crise sanitaire, tout rassemblement de plus de 4 personnes au cours d'une action de chasse est strictement interdit. La pratique de la chasse reste autorisée dans le respect des normes sanitaires (distanciation sociale, port du masque, désinfection et lavage fréquent des mains...).

Prolongation de la période de chasse pour certaines espèces

Le 17 décembre, le Gouvernement wallon a par ailleurs décidé de prolonger exceptionnellement l'ouverture de la chasse au cerf (petit cerf et cerf non-boisé), au daim, au mouflon jusqu'au 31 janvier 2021 et au sanglier jusqu'au 12 février 2021 (veille du congé de Carnaval).

Le prolongement d'ouverture doit permettre une meilleure régulation de ces espèces. En effet, les mesures de lutte contre la Covid19, et notamment l'interdiction des rassemblements à l'extérieur de plus de 4 personnes, ne permettent pas une pratique normale de la chasse de de ces espèces, ce qui provoque un dérèglement au niveau des prélèvements du grand gibier.

Ces prélèvements sont pourtant indispensables pour maintenir un équilibre satisfaisant permettant de régénérer la forêt, de limiter les dégâts à la biodiversité et à l'agriculture et de prévenir des risques sanitaires au niveau des élevages.

Plusieurs facteurs viennent encore renforcer cette année la nécessité de réguler le grand gibier :

  • la poursuite obligatoire de la réduction des populations de sangliers dans le contexte de la lutte contre la peste porcine africaine ;
  • la nécessité de reboiser de vastes zones dévastées suite à la crise des scolytes, avec des espèces qui sont mieux adaptées au réchauffement climatique mais qui sont aussi souvent plus sensibles au gibier ;
  • la glandée exceptionnelle de cet automne qui entraînera l'année prochaine une reproduction très importante chez les sangliers.

     

Vous trouverez, le calendrier des battues et chasses (mise à jour du 5 février 2021).
Voici également les plans des différents lots de chasse communaux.
Voici un dépliant explicatif sur les chasses et battues.

Ce tableau communique les dates durant lesquelles une autorisation de fermeture de chemin forestier a été donnée.

Chaque mot a son importance :

  •           Autorisation : ces fermetures de chemin (ici pour motif de chasse) doivent être avalisées par le Chef de Cantonnement concerné selon une procédure stricte (délai de demande, formulaire, ….) ;
  •           Fermeture : ces autorisations permettent au détenteur de pouvoir fermer des chemins publics à une date et un lieu précis. Ces fermetures sont effectives uniquement lorsque des affiches réglementaires sont apposées à l’entrée du chemin. Seuls ces affiches actent de la fermeture concrète d’un chemin. Tout utilisateur de la forêt est tenu de les respecter, même s’il lui semble que la date ou le lieu n’avait pas été communiqué préalablement ;
  •           Chemins : seuls les chemins (et sentiers) ouverts à la circulation seront fermés. Tout autre accès fermé (chemin privé dument renseigné, coupe feu, sortie d’exploitation, …) n’est pas censé être fermé par un affichage ad hoc. Il est donc rappelé au promeneur de redoubler de vigilance en saison de chasse et de n’emprunter que les chemins/sentiers communément ouverts au publics pour entrer dans un massif forestier ;
  •           Forestiers : cette règlementation de fermeture de chemin est reprise dans le code forestier et, à ce titre, n’est applicable que pour les voiries forestières. Si un chemin agricole devait être fermé, il le serait uniquement par un arrêté du bourgmestre.

 

Ce tableau n’est pas le calendrier des battues organisées sur le territoire du Cantonnement d’Aywaille :

Dans le cas qui nous concerne (fermeture pour motif de sécurité pour l’exercice de la chasse), c’est uniquement le chasseur qui prend la décision de fermer (ou non) les chemins en fonction de l’organisation de sa chasse (sauf cas particulier en forêt publique où le propriétaire aurait imposé la fermeture des chemins pour toute battue).

Le chasseur connait son territoire, connait ses lignes de tirs et est ainsi à même de sécuriser sa chasse par la fermeture ou non de chemins publics. Il est tout à fait possible que ces fermetures ne se justifient pas et qu’une chasse puisse donc être organisée en toute sécurité tout en permettant aux promeneurs d’utiliser les voiries forestières ouvertes à la circulation.

 

En l’état, avec la législation actuellement en vigueur, il est impossible de renseigner les promeneurs de l’ensemble des activités cynégétiques pouvant se dérouler sur le territoire Wallon. Tout au plus, pouvons nous les renseigner sur les zones géographiques où ils sont susceptible de rencontrer des affiches rouges interdisant leur passage.

 

Enfin, il est utile de rappeler que :

  •           la chasse est ouverte toute l’année pour certains gibiers comme le sanglier et une partie de l’année pour d’autre. (Cfr. pièce jointe) ;
  •           les fermetures pour l’affut ciblent uniquement 3h le matin et 3h le soir ;
  •           les affiches jaunes sont là pour informer le promeneur d’éventuels actes de chasse mais ne restreignent en rien l’accès habituel de la forêt ;
  •           le cantonnement n’est pas nécessairement au courant de toutes les actions de chasses (ex : battue dans un bois privé sans demande de fermeture de chemins publics) ;

Donc, en période d’ouverture de chasse, tout promeneur est susceptible d’être confronté à une action de chasse.